2TCE Toitures-Terrasses Conseils Etanchéité

Bureau d'Etudes Techniques spécialisé en étanchéité

Les toitures végétales

Il existe trois techniques différentes permettant de couvrir un toit de végétaux.

 










 

La première consiste à recréer un véritable jardin, souvent accessible en terrasse : il s'agit de la «végétalisation intensive».

Adaptée uniquement aux dalles béton, en raison de la forte portance nécessaire (1t/m² en moyenne), cette technique emploie de la terre végétale sur de fortes épaisseurs (50 cm en moyenne) et des végétaux à fort développement (arbres). C'est l'esthétisme qui prime dans la conception de ces terrasses dont l'entretien est important (arrosage régulier notamment).



Une seconde technique plus moderne, consiste à recouvrir les habitations d'une couverture végétale peu épaisse mais isolante du froid ou des chaleurs selon les zones géographiques.
Il s'agit de la «végétalisation extensive». L'avantage sur le plan architectural, est qu'elle s'adapte sur béton, sur bois et sur acier. En effet, en remplaçant la terre végétale par des mélanges de matériaux aux propriétés contrôlées (substrats de culture), il est possible de maîtriser le poids apporté en terrasse (100kg/m² pour 10 cm d'épaisseur). Cette technique s'applique sur terrasses plates ou inclinées jusqu'à 100 %. De quoi laisser une appréciable liberté architecturale aux concepteurs !

 
La dernière technique fait la jonction entre les deux précédentes : la «végétalisation semi-intensive» permet d'installer une végétation diversifiée sans subir la charge d'entretien des végétalisations intensives (même si l'arrosage reste obligatoire). Le poids moyen de ces terrasses avoisine 300 kg/m² pour une épaisseur de 25 cm. Leur application n'est donc pas restreinte aux dalles béton.